J’ai deliddé mon i7-4790K!

Depuis quelques mois, je remarque que mon PC commence sérieusement à déconner. Non seulement il arrive à être lent par moments (surtout lors de mes enregistrements), mais il chauffe énormément : lorsque je fais des tests de stabilité, il arrive à accéder à plus de 90° !

Étant une personne privilégiant les performances, joueur oblige, ça reste quelque chose inacceptable, surtout qu’un i7 modèle k est fait pour être facilement over-clockable (vu qu’il a ses fréquences débloquées). Sauf que, si je ne peux pas dépasser sa fréquence Turbo qui est, dans le cas de mon processeur, à 4.4GHz, sans avoir des températures d’eau bouillante et par conséquent, du throttling et des performances en baisse, à quoi sert t’il au final?

Réponse: A RIEN.

C’est pour cette raison que je me suis lancé sur une chasse à la température qui ne s’arrêtait pas: j’avais déjà acheté il y a 2 ans un Noctua D9L qui m’a servi à bien baisser une partie de la température (le radiateur stock d’Intel est clairement mal pensé pour ce processeur). Baisse de 5 à 10 degré, sans charge, il est à 45/50°. Déjà, c’est pas mal. J’ai ensuite changé la pâte thermique, pour un Mastergel Maker Nano, qui m’a réduit encore de 5° la température. C’est bien pour de la consommation casu’. Mais, on désire Overclocker sans avoir peur de faire du mal à notre processeur ; après tout, c’est bien notre but non?

Ma bête, avec le Noctua D9L. J’aurais pu prendre le modèle plus gros après tout.

J’ai du me tenter sur la dernière idée en tête, un peu risquée, mais qui ne tente rien n’a rien. J’ai commandé un Delid Die Mate 2, crée par une légende de l’Overclocking, Der8auer (Dites Der Bauer). Son but? Décapsuler son processeur d’une manière tellement facile et safe, et permettre de lui appliquer un meilleur conducteur thermique. Et pourquoi, selon vous? Je vous révèle la surprise plus bas dans l’article.

En fait, c’est une des raisons que j’adore les allemands. Non seulement ils sont très aimables, mais ils ont vraiment des légendes pour le domaine technique informatique, et rien que pour ça, je leur dois le plus grand respect. (Par contre, dans les jeux vidéos… Faut tomber sur des non-rageux, et GLHF pour en trouver 🙂 )

Préparations

Du coup, pour l’opération, j’ai du me procurer les éléments suivants:

  • Le Delid Die Mate 2 – Acheté pour 43€ (FDP compris) sur CaseKing.de, mais RdC devrait aussi le proposer.
  • Le Conductonaut de Thermal Grizzly (Conducteur Liquide metal)
  • Du silicone haute température
  • une vieille carte de crédit/étudiante/vitale/etc…
  • (Optionnel) Du liquide isolant électrique pour protéger les composants

J’avais déjà un reste de mon ancienne pâte thermique CoolerMaster Maker Nano pour le remontage, donc j’ai économisé 15€, et vous en aurez pour un total d’environ 75/85€. Mais vous pouvez utiliser le Kryonaut de Thermal Grizzly, j’en entends que du bien ;D !

Le matos est prêt!

 

Comme j’avais dit, délid son CPU est une opération assez risquée en temps normal. C’est vrai après tout, avant, on utilisait une lame de rasoir, ou même un VICE, et si vous aviez fait une moindre petite erreur de votre part, vous transformiez votre processeur à ~300/500€ en magnifique porte-clés. Pour cette raison, je préfère optimiser mon matériel, et acheter quelque chose de très très sur. Et vu son prix en plus des retours des utilisateurs, ca rassure énormément, pas vrai? 😀

Action!

C’est parti, je me lance. Je stresse à fond, mais je le fais quand même. J’ai suivi pas à pas la méthode que donne Der8auer : on met notre processeur dans le sens de la flèche, on tourne la visse jusqu’à ressentir une résistance. On continue de tourner jusqu’à ce que cette dite résistance disparaisse, et permette de récupérer l’IHS (ou dissipateur thermique). Et la…

C’est QUOI CETTE HORREUR?! Notez aussi le trou, pour le relid.

J’en suis resté sans voix. Non seulement l’IHS était très mal collé, mais en plus de cette abomination, la pâte thermique était très sèche! Et c’est surement pour cette raison que mon processeur dépasse les 90° sans trop de complications. Depuis un moment, je commence à avoir un tel dégout pour Intel, vous ne pouvez pas imaginer. En plus des failles Spectre/Meltdown qu’ils ne pourront JAMAIS corriger, leurs processeurs haut de gamme sont maintenues avec un tel dentifrice de si mauvaise qualité, qu’il faut que les gens l’ouvrent eux-mêmes, cassent la garantie pour avoir de bien meilleures performances! Ou, dans la stratégie marketing, acheter du nouveau matériel… Après tout, c’est tellement facile pour un semi monopole dans ce domaine…

Nettoyage

Bref, on gratte avec la vieille carte l’ancien résidu de silicone, mais pas trop fort non plus, histoire de ne pas rayer, et de casser involontairement un contact du processeur. Oui, c’est arrivé sur le net. Et on nettoie aussi l’IHS pendant qu’on y est, on n’en veut plus de ce nutella made in Intel!

NOTEZ AUSSI LA ZONE OU IL N’Y A PAS DE SILICONE! ON VA EN AVOIR BESOIN POUR LE REMONTAGE!

Ca fait du bien de voir un beau processeur bien propre! Et en bas à gauche se trouve la zone sans silicone.

Et c’est parti, on va appliquer du Conductonaut au DIE (coeur du processeur), et UNIQUEMENT AU DIE! Si on en applique aussi en dessous de l’IHS, il y a des risques que le liquide coule autour des composants, et entre nous… On ne veut pas que cet incident arrive, sous peine de griller votre joli porte-clés processeur.

Ceux qui ont un isolant électrique, appliquez en autour des connecteurs/résistances. Ca vous sauvera la vie. Appliquez une très très petite boule de liquide métal, et avec le coton tige du pack, mettez en tout autour, histoire que tout le DIE possède une fine couche de ce précieux liquide. Si vous en avez mis trop, on peut retirer l’excédent, heureusement.

Voila le résultat:

C’est parfait! Enfin, sauf l’excédant de métal sur les coins, que j’ai retiré après la photo.

Remontage

Une fois l’opération finie, plus qu’à relid! On va mettre une très légère couche de silicone sur les coins de l’IHS (sauf à l’endroit où se trouve la zone vide, zone que j’ai parlé au dessus). Avec les outils, vous vous assurerez que tout est bien aligné, histoire de ne pas avoir des problèmes pour remettre votre processeur sur votre socket 115X de votre carte mère, et vous serrerez très légèrement la visse jusqu’à ce qu’une petite résistance se fasse sentir. Vous laisserez votre processeur dans cet état pendant une bonne demi-heure. Faites vous à manger, jouez sur votre console en attendant, de toute façon, ce qui est fait est fait!

On attend une bonne 30aine de minutes, histoire que le silicone se durcisse.

Tests

C’est l’heure de vérité, on remonte le tout! On n’oublie pas de remettre de la patte thermique SUR l’IHS, de s’assurer que la chaleur se dissipe bien, et de minimiser la température.

Le BIOS se lance…

25° !! Ca change bien!

ET c’est déjà une grosse baisse de température, le processeur affichant en temps normal 40° au boot! Résultat, j’ai pas cherché plus loin, j’ai testé un overclock direct à 4.6GHz (contre 4.5GHz pré-Delid) voulant voir ce que mon nouveau processeur avait dans le ventre.

CPU pré-delid, OC à 4.5GHz:

CPU délid et OC à 4.6GHz :

Ça ne semble pas être une grande différence, mais perdre ~10° pour 100MHz de plus, c’est déjà un petit quelque chose d’appréciable! Maintenant, je n’ai plus qu’à bien configurer mon VCore, afin de réduire au maximum la température, en gardant une stabilité exemplaire!

Sur ce, a dans 1 mois en attendant Ryzen+, qui sera dans ma prochaine config’ à sa sortie! Et adieu Intel ; sans rancunes j’espère! Alléluia, pas besoin de Délid ou de mettre du liquide métal, étant donné que leurs nouveaux processeurs seront directement soudés à l’IHS, permettant de transmettre directement la chaleur avec notre ventirad! Ça, c’est de la performance comme on aime!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *