Streaming: 3 questions d’un novice

Impressions, Tutoriaux

J’adore travailler depuis peu sur le streaming. Lors de mes premiers streams en 2013, je me souviens avoir passer mon temps à essayer de le configurer, regarder si mon débit était suffisant, et surtout, vérifier si ma configuration PC était assez puissante.

A vrai dire, j’ai toujours rencontré des problèmes au fur et a mesure que je souhaitais stream. Je vais essayer de répondre à 3 questions qu’on se pose toujours lorsqu’on commence.

Streamer est très difficile, et requiert beaucoup d’argent et de temps!

 

Comment régler le débit et la qualité du stream?

Sans doute la partie la plus rebutante, mais aussi la plus importante. Sans ça, votre stream peut vite échouer.

Avant toute chose, avant de régler le débit du stream, il faudrait savoir quel est déjà votre débit maximal avec votre box/réseau.

Étant chez Free, j’ai toute l’information directement dans l’état de ma Freebox. Dans le cas contraire, vous pouvez essayer de savoir directement dans les paramètres de votre box, ou de votre ligne pour la plus part des cas.

Vous pouvez aller aussi sur speedtest.net faire le test sur une location PROCHE DE PARIS, bien que je trouve une petite différence de performances, mais cela reste utile pour avoir une estimation sur vos débits maximaux.

On va prendre chez moi pour exemple.

stats

speedtest

On peut voir que mon débit en upload est entre 3770Kpbs et 4166Kpbs, ce qui est plutôt élevé.

Après, tout dépend de quoi va être fait votre stream, et de la consommation en bande passante que votre réseau local utilise.

Si vous allez faire principalement du jeu en réseau (Jouer sur du CS:GO ou LoL), pensez à mettre jusqu’à 60% de votre bande passante, histoire d’avoir le ping le plus bas possible, tout en offrant une vision de votre jeu correcte aux autres.

Dans le cas contraire (Observer une game de CS:GO ou LoL, jouer un jeu en local, comme sur du retrogaming), vous pouvez mettre jusqu’à 75% de votre bande passante sans problème.

Comme je mixe les deux (mais commentant plus que je ne joue), j’ai décidé de mettre une bande passante aux alentours de 2000Kbps. Sauf que…

OBS_Specs

Il ne faut pas oublier une dernière chose qui est très importante. Le streaming se fait en 2 temps:

  1. Encoder le rendu que vous donnez en format x264/h264
  2. Envoyer ce rendu en temps réel sur les serveurs de streaming.

Votre machine doit de ce fait avoir des performances au niveau du CPU plus que suffisantes afin d’éviter ce que tout le monde rebute: des framedrops. Et je dis ca pour ceux qui veulent streamer en 1080p ou en 720p (permettant de garder votre confort visuel).

Autrement dit, n’espérez pas avec un i5 de streamer du 1080p en qualité maximale partout sur CSGO, mais prenez du plus puissant (du style i7 de votre génération ou plus). Vous allez sinon obtenir un framerate bas, à la fois pour vous et vos viewers.

Enfin, n’oubliez pas qu’il faut tester encore et encore, afin d’avoir le rendu que vous espérez avoir.

 

Comment rendre mon stream attractif?

Pour rendre votre stream attractif, il faut déjà se sentir prêt, et offrir un rendu correct, et concret. Ne pensez pas avoir énormément de viewers en une semaine (sauf si vous vous appelez twitchplayspokemon ). Ce qui va arriver va être un découragement assez rapide de votre projet.

De plus, n’espérez pas faire un giveaway d’un skin sur CS:GO ou LoL pour vous faire connaitre. Soit:

  • Les gens ne vont pas vous prendre au sérieux, et vous ignorer,
  • Les gens viennent pour le giveaway, attendent, et disparaissent quasi à la seconde qui suit, ou si c’est bien trop long. (Effet « Attention-wh**ing », et ça peut être fatal)

Au contraire, il faut analyser vos précédentes représentations. Qu’est ce que vous faites de mal? Qu’est ce que vous avez fait intéressant? Quand est-ce que votre stream a eu un pic de popularité? Qu’en pensent les autres? Avez-vous été social avec vos viewers, avec une voix confiante?

Un exemple d'une chaine sur twitch.

Un exemple d’une chaine sur twitch.

En parlant des autres, si vous avez des amis de confiance qui croient en vous, demandez leur un coup de main: soit en vous faisant de la publicité (publication sur les réseaux sociaux de votre stream), soit en vous aidant à administrer votre chat. Mieux, sous Twitch, vous pouvez leur demander de host votre chaine sur la leur, afin de rediriger leur public, et d’obtenir des viewers potentiels. Voici les commandes par ailleurs

/host [chaine] <– Pour rediriger votre chaine sur la leur
/unhost [chaine] <– Pour arrêter la redirection sur votre chaine.

Votre profil doit être aussi fait avec soin.

Si il est vide, les gens penseront que vous avez stream sans prétention, et ne reviendra pas sur votre chaine. Dans le cas contraire, on verra un streamer qui se veut être sérieux ET motivé.

Ma chaine par exemple

Ma chaine par exemple. Elle possède des images simples et cliquables.

 

D’ailleurs, Si vous désirez le summum, vous pouvez rendre le stream encore plus professionnel en y réalisant un layout, et en utilisant des outils tels que TwitchAlerts, ou Moobot.

 

Comment donner envie les nouveaux joueurs à jouer?

Cette question se pose aussi dans les tournois majeurs compétitifs, et surtout dans les « -Con » (QuakeCon, BlizzCon, …).

J’ai toujours vu ces événements majeurs comme une énorme source d’inspiration pour streamer de la compétition.

Imaginez: vous êtes un joueur et streamer compétitif sur DooM. Beaucoup de joueurs actuels ne connaissent pas Doom (ou seulement les variantes comme Brutal Doom). Pourtant, il y a un tournoi communautaire de Duel important que vous aimeriez mettre en valeur. Mais comment?

Tout d’abord, vous pouvez expliquer occasionnellement le jeu, le gameplay, ce qu’il donne envie pour qu’on souhaite y jouer (je donne la réponse: l’adrénaline!).

De plus, entre deux matchs (notamment en équipe), vous pouvez faire des previews de map, avec la particularité de celle-ci. Exemple en bas (Doom II en CTF):

Après, c’est votre travail en tant que shoutcaster qui reste important. Si vous montrez que vous avez du talent à commenter ces jeux, alors vous pouvez motiver un tas de joueurs.

En dehors des compétitions, vous pouvez réaliser régulièrement des soirées avec vos viewers sur le jeu en question. Cela vous rapprochera de la communauté, ET motivera les joueurs à y jouer de plus en plus.

 

J’espère que ces 3 réponses vous ont été utiles. Mais ce sont les questions qu’on se pose toujours quand on débute un stream. Et n’oubliez pas, quand vous faites le stream, la vedette, c’est VOUS.

QuakeWorld: ce qui va bientôt arriver

Impressions

Quake est un jeu totalement culte. C’est le tout premier jeu en vraie 3D (car DooM ou Wolfenstein 3D n’étaient que de la 3D isométrique, n’oublions pas). Il est aussi le vrai père des jeux compétitifs, LE jeu qui était violent, nerveux, stratégique, mental et surtout physique. Le jeu qui est rapide à comprendre, mais qui demande des années pour le maitriser. Autrement dit, un pur jeu d’élite.

Je pourrais commenter mon expérience sur Quake, en solo, et en multi, mais ca n’est aucunement le sujet. J’ai plutôt envie de parler des futurs évenements que QuakeWorld va recevoir. Et il y en a 2 qui sont très intéressants.

Thunderdome, Saison 6

Tout d’abord, la saison 6 de la Thunderdome, qui est un tournoi en 1 vs 1, crée par Quakephil. Cette fois, pas moins de 6 divisions sont proposées: du Pro à Rookie, en passant par la Div1, les advanced players, etc. Pas de Cashprize à la clé, mais cela reste une très bonne initiative, histoire que tout le monde puisse y participer.

Autre changement, l’ajout de bravadob5 dans le map pool. Une première! La map est grande, est technique, et se joue beaucoup sur l’effet de surprise grâce aux placements de trous un peu partout autour des points stratégiques (RA, YA, LG, et MH).

A noter que je vais y participer dans la section « rookie ».


 

QuakeCon 2016, le retour de QuakeWorld

En plus de la Thunderdome, La Quakecon 2016 va proposer, à l’instar de Doom, un tournoi en 2 vs 2 avec $25000 en cashprize! En effet, les 20 ans de Quake vont arriver, et Zenimax souhaite frapper fort. Et ils ont raison pour le jeu qui à vraiment donné naissance au sport électronique. (comparé aux pauvres $1000 pour Doom2…)

106766-qcon16

 

La liste des règles est disponible à cette adresse: http://www.quakecon.org/wp-content/uploads/2015/02/QuakeCon-2016-Quake-World-TDM-OPEN-Rules.pdf .

Le map pool est classique, avec Aerowalk, DM2, DM4, DM6, et ZTNDM3.

Et à première vue, ils mettent en valeur les solutions open-sources venant de la communauté (MVDSV+KTX). Et c’est un grand plus.

Concernant les clients, aucune restriction ne semble être donnée TANT que les teamsays automatiques, les scripts de mouvements, ou le teaminfo ne sont pas utilisés, laissant une flexibilité correcte aux joueurs. Ce qui veut ainsi dire que les commandes du style « +rl » / « +gl » / « +sng » sont autorisés.

eZQuake en mode 3.0

eZQuake est connu comme étant le port le plus complet sur Quake, proposant une possibilité de customiser son client jusqu’aux limites du possible. Il est proposé dans le package nQuake, solution gratuite permettant de jouer à QuakeWorld (les maps sont désormais libres d’usage, et les icones/modèles ont été remaniés).

Une version 3.0 est en beta-testing sur les forums de Quakeworld.nu, et une version stable est très proche de sa sortie, selon dimman.

Il proposera des correctifs au niveau du fov, une meilleure stabilité avec Windows 10, Linux et MacOSX, et surtout une meilleure optimisation des performances.

Un lien avec les nightly est disponible ici: http://uttergrottan.localghost.net/ezquake/dev/nightlybuilds/

Quake, les streams, et moi

Étant donné que je peux désormais streamer sans trop de restrictions, cela me motive de plus en plus à me lancer dans les commentaires de matchs en français. J’ai réalisé mon HUD (basé sur celui par défaut d’ezQuake), que vous pouvez voir en dessous.

sX2ZF16

Les streams se porteront sur les 1vs1, les 4vs4, et mes propres parties.

D’ailleurs, afin de faciliter la visibilité de mes actions, vous pouvez trouver une page menant directement vers mon stream, en haut de la page.